vendredi 30 octobre 2009

Pour l'Halloween: petites citrouilles au chocolat

Un dessert d'Halloween amusant pour les enfants, une idée que j'ai empruntée chez la Spécialiste de l'éphémère. C'est tout simple, il faut de belles oranges, bien lavées et brossées surtout si elles ne sont pas bio, qu'on évide. J'ai utilisé une cuillère parisienne, mais une petite cuillère fait aussi l'affaire. On enlève bien toute la chair des oranges qu'on met de côté pour un autre usage (comme un smoothie!). Ensuite avec un petit couteau et beaucoup de délicatesse, on perce des trous pour faire les yeux, le nez et la bouche. On peut remplir ces jolies petites citrouilles de ce qui nous plaît. J'ai choisi une crème chocolat et avocat version alimentation vivante, comme celle que j'ai déjà utilisée pour farcir des fleurs de pâtissons. Je remets la recette:


Crème au chocolat
(assez pour remplir 2 petites oranges)
  • 1 avocat
  • 3 cuillerées à table (45 ml) de cacao cru (ou de cacao non sucré régulier)
  • 3 cuillerées à table (45 ml) de nectar d'agave (ou sirop d'érable)
  • pincée de sel
  • optionnel, on peut ajouter: un peu de zeste d'orange râpé ou une pincée de cannelle ou un soupçon de gingembre moulu.
Passer l'avocat épluché et noyau enlevé au mélangeur avec le cacao, l'agave et le sel. Mixer quelques secondes et c'est tout! Il ne reste qu'à farcir les oranges d'Halloween.

lundi 26 octobre 2009

Smoothie oranges et canneberges

Voici un cocktail ensoleillé et hyper vitaminé. Il contient une dose massive d'antioxydants et de vitamine C qui contribuent à la santé de notre système immunitaire... tout à fait approprié pour l'automne.

Smoothie orange canneberges
(donne un litre)
  • 4 oranges
  • 3/4 de tasse (180 ml) de canneberges fraîches ou congelées
  • 1 tasse (250 ml) d'eau

Si on possède un mélangeur (blender) puissant de type Vita-Mix, on peut simplement éplucher les oranges à la main (on laisse un peu de pelure blanche, le mésocarpe) et les mettre dans la jarre du mélangeur avec les autres ingrédients. On laisse tourner jusqu'à obtenir un cocktail homogène et crémeux.

Si le mélangeur (blender) a plus de difficulté à broyer les aliments, on peut presser les oranges ou les éplucher à vif avant de les mettre au mélangeur avec les autres ingrédients. Le cocktail obtenu est tout aussi délicieux.

mercredi 21 octobre 2009

Soupe poulet et nouilles... ou presque

Ce n'est pas parce qu'on choisit de manger cru qu'il faut manger froid. Surtout lorsque l'automne arrive, il est important que consommer des aliments au moins à la température de la pièce, ou même idéalement à la température du corps. En alimentation vivante, on dit généralement qu'on peut chauffer un aliment jusqu'à 115 degrés Farenheit (46 degrés Celcius) sans risque de détruire les éléments nutritifs.

Voici donc une recette toute simple, mais bien utile lorsqu'arrive l'automne, une bonne base de soupe, à consommer en bouillon ou à garnir de légumes pour un repas léger. On peut préparer le bouillon ou la soupe à l'avance et conserver au frigo, mais avant de manger, il faut la réchauffer à feu doux, jusqu'à ce qu'on sente une douce chaleur en y trempant notre doigt.

Soupe style poulet et nouilles
(donne environ 1 litre de soupe)
bouillon:
  • 3 tasses (750 ml) d'eau tiède
  • 2 cuillerées à thé (10 ml) d'herbes salées (certaines herbes salées sont plus salées que d'autres, commencer avec moins si on a un doute)
  • 1 cuillerée à thé (5 ml) de levure alimentaire en paillettes
  • 1/2 cuillerée à thé (2,5 ml) de miso
  • une bonne pincée de curcuma
  • quelques coups de moulin à poivre (ou cayenne si on préfère)
  • un tout petit morceau d'ail (optionnel, mais bien bon pour éloigner la grippe)

de 1 à 2 tasses (250-500 ml) de légumes mélangés au goût:

  • carottes, céleri, fenouil et échalotes vertes tranchées très finement (j'utilise la mandoline)
  • petits dés de poivron rouge et vert
  • persil ou épinards hachés finement
  • pour les nouilles: courge spaghetti crue, grattée pour en retirer les "nouilles" (travail difficile, mais le résultat est délicieux) OU courgette découpée en julienne très fine ou taillée au Saladacco.

On mélange bien tous les ingrédients du bouillon, j'utilise le mélangeur (blender). La quantité de sel varie selon la sorte d'herbes salées et le miso utilisés. Il faut goûter et ajuster les assaisonnement. Le bouillon doit être assez salé pour que la soupe soit goûteuse une fois les légumes ajoutés.

Ajouter les légumes, chauffer légèrement au besoin... et déguster.

lundi 19 octobre 2009

Biscrus à la citrouille et au caroube

J'aime beaucoup la texture des ces biscrus, probablement mes favoris à date. Ils sont assez massifs (et nourrissants!), mais restent fondants même après déshydratation. Le caroube (je devrais écrire LA caroube, mais je ne m'y fais pas!) y est sûrement pour quelque chose. Grâce à ses propriétés liantes et épaississantes, c'est lui qui a permis de faire des biscrus qui se tenaient si bien, même après une très courte déshydratation et qui ont donné une texture aussi moelleuse. La saveur du caroube se marie parfaitement à celle de la citrouille et avec la cannelle et le gingembre, ces biscuits goûtent le bon pain d'épices!

J'ai utilisé pour la première fois une poudre de caroube crue. Celle qu'on retrouve en magasins d'aliments naturels est torréfiée, sa saveur est plus forte, sa texture plus fine, mais on y perd au change puisque la haute température que subissent les fèves de caroube lors de la torréfaction détruit une bonne partie des minéraux naturellement présents en grande quantité dans le caroube: calcium, phosphore, magnésium, fer. Malheureusement, c'est encore difficile de trouver la poudre de caroube crue, j'ai pris la mienne dans une boutique en ligne se spécialisant en alimentation vivante. À défaut de caroube cru, on utilise la poudre de caroube régulière dans cette recette.

Ces biscrus, comme bien des plats "cuisinés" en alimentation vivante, ne contiennent pas de gluten, j'en profite pour proposer la recette à Natacha, qui a organisé un concours de desserts sans gluten. Pour d'autres recettes de biscrus sans gluten, aller voir ces biscuits moelleux au cacao, ou ces biscrus aux amandes, ou bien ces biscrus aux amandes, bananes séchées et cacao!
Biscrus citrouille et caroube
(donne une trentaine de petits biscrus)
préparation sèche:
  • 3 cuillerées à table (45 ml) de poudre de caroube (cru si possible)
  • 2 cuillerées à table (30 ml) de graines de lin moulues (au moulin à café)
  • 1/4 de tasse (60 ml) de raisins secs
  • 1/4 de tasse (60 ml) de pacanes ou de noix hachées grossièrement
  • 1/2 tasse (125 ml) d'amandes moulues en farine (moudre les amandes au moulin à café ou utiliser la pulpe d'amandes qui reste après avoir fait du lait d'amandes!)
  • 1/2 tasse (125 ml) de noix de coco moulue en farine (au moulin à café)
  • 1/2 cuillerée à thé (2,5 ml) de cannelle moulue
  • une pincée de gingembre moulu
  • une pincée de sel (optionnel)
préparation liquide:
  • 1 tasse (250 ml) de citrouille épluchée, grossièrement hachée
  • 1/4 de tasse (60 ml) de jus d'orange (fraîchement pressé si possible)
  • 2 cuillerées à table (30 ml) de nectar d'agave
Mélanger les ingrédients secs dans un grand bol et laisser en attente.
Passer la préparation liquide au mélangeur (blender) jusqu'à obtenir une purée aussi homogène que possible.
Verser les ingrédients liquides sur les ingrédients secs et mélanger, à la fourchette ou à la main jusqu'à ce que la pâte forme une boule.
Au déshydrateur: on dépose la pâte à la cuillère sur les plateaux recouverts d'un Paraflexx (ou feuille de silicone ou papier surfurisé). Aplatir les biscuits et les décorer avec une demie pacane si on le désire. Déshydrater à 115 degrés Farenheit environ une heure avant de retirer le Paraflexx. Remettre à déshydrater entre 3 et 5 heures de plus, selon si on veut un biscuit plus moelleux (3 heures) ou plus sec (5 heures).
Si on fait déshydrater au four, on façonne en petits biscuits sur une plaque et on met au four à température minimale. Vérifier après 1 heure. Le biscuit doit bien se tenir mais être encore souple.
Ces biscrus se mangent encore tièdes au sortir du déshydrateur, à température de la pièce et même après un séjour au frigo. Pour une longue conservation, il faut les mettre au frigo, dans un contenant couvert, parce que la déshydratation n'est pas complète.

mardi 13 octobre 2009

Compote de pommes crues

J'ai enfin testé la compote de pommes crues! C'est un classique qui revient à chaque automne sur les blogs crudivores anglophones... mais ça ne m'avait jamais vraiment tentée. Cette fois, je n'avais pas le choix. Je devais écrire un petit dossier sur la pomme en alimentation vivante pour le site Crudivorisme.com alors impossible de passer à côté de la fameuse compote crue.

Sans joie, j'ai entrepris les essais. Je me préparais à jongler avec le citron, le nectar d'agave et la cannelle avant d'arriver à une "vraie" bonne compote. J'ai commencé par le plus simple: seulement des pommes, avec la pelure puisqu'elles étaient bio, passées au mélangeur (blender) jusqu'à ce que ça donne une compote homogène. Dès la première bouchée, j'ai su que j'avais déjà trouvé ma recette! Évidemment, le goût de la compote dépend des pommes utilisées, mais le simple fait de les broyer fait ressortir les saveurs et donne une compote incroyablement fruitée. L'oxydation commence assez rapidement après que les pommes soient mixées, mais ça n'affecte pas la saveur et même si la compote devient plus foncée, elle ne l'est tout de même pas plus qu'une compote cuite.

Bilan: sans aucun doute la meilleure compote de pommes que j'aie jamais mangée. Une compote fraîche, fruitée, délicieuse que je fais et refais: au déjeuner, au dessert, à la collation. On la mange telle qu'elle ou on garnit le bol selon nos goûts: des noix, des fruits secs, du tahini, un filet de nectar d'agave, des fruits congelés (ma garniture favorite: une poignée de framboises congelées, à essayer!).

Pour plus de recettes de compotes crues, il faut aller voir la Belle au blé dormant et Texmex qui elles, ont repris une autre version très nourrissante de la compote de pommes. Et pour toute une liste de recettes à base de pommes crues, vous pouvez aller lire Tombez dans les pommes!

Compote de pommes
(1 à 3 portion, selon l'appétit)
  • 3 pommes, le coeur enlevé, épluchées ou non, selon si elles sont bio
  • tout à fait optionnel: 5 ml de psyllium en poudre. En plus d'être très bon pour la santé, le psyllium épaissit la compote et l'empêche de faire de l'eau. Ne modifie absolument pas la saveur.
Passer les pommes au mélangeur ("blender") ou au robot culinaire. Laisser tourner jusqu'à ce que la compote soit lisse. Si on utilise le psyllium, l'ajouter vers la fin et laisser le temps de bien mélanger.
Servir nature ou bien garnie. Érable et noix. Raisins secs et cannelle. Petits fruits congelés. On varie les saveurs et on profite de la saison des pommes!!!

jeudi 8 octobre 2009

Pêches au thym et à la vanille

Voici une petite salade de pêches qui se sert aussi bien à l'entrée qu'au dessert. L'association pêches et thym est sublime, je l'ai déjà utilisée dans les jus et les salades, mais ici, la saveur est encore plus douce et complexe grâce à la vanille et au miel. À essayer pour ceux qui trouvent encore des pêches fraîches!

Pêches au thym et à la vanille
(pour 2 portions)
  • 2 pêches tranchées, avec la pelure si elles sont bio
  • 1 cuillerée à table (15 ml) de nectar d'agave
  • 1 cuillerée à table (15 ml) d'eau
  • les feuilles de 2 petites branches de thym frais, retirer les tiges coriaces
  • environ 1 cm de gousse de vanille, grattée pour ne conserver que les petits grains
Dissoudre le nectar d'agave dans l'eau et ajouter les feuilles de thym et les grains de vanille. Mélanger délicatement avec les pêches et déguster tout de suite ou après 15 ou 20 minutes, les temps que les saveurs se marient. En entrée, on peut servir sur un lit de laitue croquante et en dessert, tel quel ou avec quelques amandes effilées.

mardi 6 octobre 2009

Chou mariné au miso blanc, inspiration macrobiotique

Voici une recette pour du chou bien tendre, mais tout de même cru. Je me suis inspirée des techniques de marinade rapide au miso utilisées en macrobiotique et je suis enchantée du résultat. On obtient un chou sucré avec un léger goût de fermentation et assez tendre même pour les petits qui n'ont pas encore toutes leurs dents. On a tous les bienfaits des probiotiques du miso et du chou cru.

Le chou doit être tranché mince, avec une mandoline ça se fait très bien, sinon avec un couteau et un peu de patience, on arrive au même résultat. En ajoutant la marinade, il faut masser le chou assez vigoureusement, il va s'attendrir et le volume va diminuer de moitié. On peut assaisonner le chou à notre goût avant de le mettre à fermenter. J'ai choisi des graines de carvi, mais ça aurait pu être du cumin, du laurier ou un peu d'ail. On met ensuite le chou dans un pot en verre avec un couvercle. Après 24 heures à température de la pièce, le chou est prêt à être mangé ou mis au frigo pour plus tard.

J'avais l'intention d'en faire une salade plus élaborée, avec une vinaigrette et tout, mais en voyant les enfants qui venaient à tout moment me chiper des pincées de chou et le trouvaient délicieux nature, j'ai opté pour la simplicité et j'ai seulement ajouté quelques tranches de pomme. Je crois tout de même qu'une petite vinaigrette toute simple au vinaigre de cidre de pommes aurait bien relevé la saveur du chou. Je ferai une recette double la prochaine fois!

Chou mariné au miso blanc
(donne 500 ml de chou)
  • 4 tasses (1 litre) de chou blanc finement tranché
  • 1 cuillerée à table (15 ml) de miso blanc (en mettre seulement la moitié si c'est un miso plus foncé)
  • 1 cuillerée à table (15 ml) de jus de citron
  • une pincée de graines de carvi (optionnel, on peut ne rien mettre ou choisir un autre assaisonnement au goût)

Dissoudre le miso dans le jus de citron et verser sur le chou avec les assaisonnements. Mélanger avec les mains jusqu'à ce que le chou ait commencé à rendre son jus.

Presser dans le fond d'un pot en verre (un pot de 500 ml devrait être suffisant), j'utilise le dos d'une cuillère pour appuyer sur le chou jusqu'à ce que le liquide arrive à égalité.

Visser le couvercle et laisser à température de la pièce jusqu'au lendemain. Les probiotiques contenus dans le miso auront attendri le chou, le rendant plus digeste.

Le chou obtenu n'est ni très salé ni très vinaigré, il se sert donc comme tel en salade ou on peut l'assaisonner un peu plus pour en faire une marinade qui garnit délicieusement les sandwich.