samedi 27 novembre 2010

Des brownies et un sundae


Et voilà, j'ai "commis" une autre recette pour Manger Santé Bio... des brownies crus décadents (suivre le lien pour la recette). J'ai hésité avant de proposer cette recette, elle n'est pas tout à fait aussi santé qu'une salade, on s'en doute! Mais pour plusieurs personnes, les desserts sont une "porte d'entrée" vers l'alimentation crue... alors j'ai osé!

Et voici une crème glacée rapide à faire si vous avez des restants de brownies. Ais-je besoin de préciser que les enfants adorent?


Glace banane brownies
Mettre la banane non congelée dans le bol du robot culinaire avec la lame en "S" ou dans le blender (type Vita-Mix pour moi). Réduire en purée avant d'ajouter les bananes congelées. Laisser tourner (en laissant un peu de répit à votre pauvre appareil entre les assauts) jusqu'à ce que les bananes se soient transformées miraculeusement en crème glacée onctueuse, en raclant les parois à la spatule au besoin.
Verser la glace dans un grand bol et incorporer les brownies couper en petits morceaux. Brasser délicatement à la spatule pour éviter de briser les bouchées de brownies.
Idéalement, on sert immédiatement, mais sinon, on peu conserver au congélateur et sortir au frigo une bonne quinzaine de minutes avant de servir.

mercredi 3 novembre 2010

Courge spaghetti et gremolata


Elles sont tellement belles les courges à l'automne, je craque à chaque fois! Je sais comme elles sont nutritives, polyvalentes, économiques... elles n'ont que des qualités! En pratique toutefois, j'ai encore bien de la difficulté à les cuisiner. Je les trouve souvent trop capiteuses, trop sucrées, trop parfumées. La courge spaghetti par contre, je l'adore. Elle est douce, croquante, juteuse et son goût assez neutre permet de l'intégrer facilement aux salades. Servie râpée avec un assaisonnement assez "punché" (ici la gremolata), c'est parfait. Et ça fait un agréable changement des sempiternelles carottes râpées!

Pour la présentation, j'ai simplement utilisé une bande de pelure de courge que j'ai attachée avec une ficelle pour faire comme un cercle à pâtisserie. En verrine aussi ça se sert très bien, surtout pour l'entrée. On peut alterner les étages de courge et les étages de gremolata pour faire joli.

Si vous avez envie de connaître plus de recettes à base de courge crue, voir "découvrir la courge crue".

Courge spaghetti et gremolata
(2 à 4 portions)
  • environ 2 tasses (500 ml) de courge spaghetti râpée (ou une autre courge que vous aimez)
  • des quartiers de citron et d'orange
  • de l'huile d'olive pour le service
gremolata:
  • 1/2 tasse (125 ml) de persil haché
  • 1/4 de cuillerée à thé (1,2 ml) d'ail haché finement (plus ou moins, au goût)
  • 1 cuillerée à thé (5 ml) de zeste d'orange et de citron haché
  • une dizaine d'amandes hachées assez fin une pincée de sel
Commencer par faire la gremolata, pour que les saveurs aient le temps de se marier. Simplement mélanger tous les ingrédients hachés finement dans un bol et laisser en attente jusqu'au moment de servir.

La présentation est toute simple, on fait un "nid" de courge spaghetti râpée qu'on garnit très généreusement de gremolata. On sert avec une bonne huile d'olive et des quartiers de citron et d'orange. Chacun peut en mettre à son goût. Si on préfère, on peut assaisonner la courge râpée de jus de citron, huile d'olive et sel avant de la garnir de gremolata.