dimanche 31 août 2008

Barres tendres courgettes cacao

Pour célébrer la rentrée, une barre tendre très pratique, et surtout très énergétique, contenant une bonne dose de cacao. Mais pas n'importe quel cacao... du cacao cru! Évidemment, on peut utiliser le cacao régulier (qui a été torréfié), mais pour les maniaques du chocolat, le cacao cru vaut le détour. Je dis bien détour, parce que vous ne le retrouverez pas sagement installé sur les tablettes du supermarché... Il faut aller le chercher dans son habitat naturel: la boutique spécialisée en alimentation vivante (dans les grandes villes ou sur Internet).

Le cacao cru se présente sous forme de poudre, d'éclats ou de fève entière et la saveur varie selon sa provenance et son taux de fermentation. Il semblerait que plus il est fermenté, plus son goût devient riche et chocolaté. À l'inverse, s'il n'est pas fermenté, son goût serait plus subtil, un soupçon poivré, délicieux tant dans les plats salés que sucrés... mais ce n'est pas moi qui le dit, c'est Miss Green Ouitche. Je me fie à sa parole, personnellement je n'ai goûté qu'à un cacao fermenté à 70%... mais j'ai bien hâte d'en essayer un non fermenté.

Après avoir été longuement considéré comme une friandise néfaste pour la santé (à cause de tout le sucre et les gras saturés qu'on lui ajoute pour en faire un chocolat économique), la "nourriture des dieux" des Mayas a enfin retrouvé ses lettres de noblesse. Le cacao est un des aliments les plus riches en antioxydants et les études prouvent qu'il diminue significativement les risques de plusieurs maladies cardiovasculaires. C'est aussi une source importante de plusieurs sels minéraux. Voir ici pour plus de détails sur les qualités nutritionnelles de cacao et du chocolat.

Alors sans plus tarder, voici la recette miracle qui permettra de passer quelques courgettes en trop, fera une collation pratique et rapide idéale pour la rentrée et chassera le "blues" automnal:

Barres tendres à la courgette et au cacao
(18 barres)
  • 2 tasses (500 ml) de courgettes râpées
  • 1 tasse (125 ml) de noisettes (ou amandes) trempées une nuit
  • 3/4 de tasse (190 ml) de noix de coco séchée
  • 1/3 de tasse (85 ml) de poudre de cacao (cru si possible!)
  • 1/3 de tasse (85 ml) d'éclats de fève de cacao (optionnel)
  • 1/4 de tasse (65 ml) de nectar d'agave
  • 1/2 tasse (125 ml) de dattes tendres style medjool
  • 1/4 de tasse (65 ml) de graines de chia (ou graines de lin)
  • 1 cuillerée à thé (5 ml) de cannelle
  • pincée de muscade
  • pincée de sel
  • pour un effet "coup de fouet" plus marqué, on peut ajouter 1 cuillerée à thé (5 ml) de poudre de maca et une bonne pincée de cayenne

Commencer par râper les courgettes et les saupoudrer d'une pincée de sel pour qu'elles dégorgent un peu.

Bien rincer les noisettes trempées une nuit et les mettre dans un robot mélangeur avec les dattes (trempées si elles sont trop sèches), l'agave, la poudre de cacao, la cannelle et la muscade. Faire tourner quelques coups à "pulse" pour bien mélanger, mais garder une texture granuleuse. On ne veut pas une pâte lisse. Laisser dans le robot.

Mettre les courgettes râpées dans une passoire pour enlever l'excédant d'eau. Pas besoin de tordre, c'est seulement pour raccourcir un peu le temps de déshydratation.

Ajouter les courgettes dans le robot (où il y a encore le mélange noisettes, dattes, etc.) et faire seulement 2 ou 3 petits coups de "pulse". On garde un peu la texture de la courgette râpée.

Transférer dans un bol et ajouter les éclats de cacao, la noix de coco et les graines de chia et finir de mélanger à la cuiller (ou à la main, encore mieux!).

On peut goûter et ajouter du cacao, du nectar d'agave ou des épices au goût.

Étendre sur un "paraflexx" ou un papier parchemin sur un plateau de déshydrateur ou une plaque à biscuit si on les fait au four. Moi, ça me donne 1 plateau excalibur, entre 0,5 et 1 cm d'épaisseur. Déshydrater (à 115) environ 4 heures avant de tourner, d'enlever le paraflexx et de tailler en barres. Remettre au déshydrateur environ 8 heures (une nuit pour moi). J'aime les garder assez tendres, mais on pourrait continuer la déshydratation plus longtemps pour que les barres soient croquantes.

15 commentaires:

  1. J'en veux! J'essaie demain dès que mes craque-lins aux tomates séchées auront finis d'occuper mon déshydrateur... Quelle bonne idée! Courgette-cacao! Vas-tu présenter cette recette au Concours de la Courge Jet Set?
    Veux-tu que je t'envoie en même temps que les papayes séchées du cacao cru non fermenté? Me semble que ce serait une bonne idée! :) Tu pourras te faire une meilleure idée comme ça! Biz. GO

    RépondreSupprimer
  2. super sympa ces barres! je suis curieuse d'essayer avec des courgettes?

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup mélanger des ingrédients qu'on aurait pas tendance à voir ensemble. Ton idée me plaît beaucoup...et ton blog aussi...à croquer tout cru!
    Merci
    A bientôt!

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir Julie,
    Wow!!! ces barres tendres sont un pur délice!!! Sincèrement, on les a énormément aimé. Habituellement, ce genre collation est plutôt destiné à mon mari. Toutefois, avec celles-ci, j'ai eu le coup de foudre...hi hi!!! J'adore prendre une bouchée dans les éclats de cacao cru...hummm !!! Comme tu le suggérais, j'y ai aussi ajouté de la poudre de maca ainsi que la pincée de Cayenne pour avoir le coup de fouet. À ce temps-ci de l'année plutôt gris, ce p'tit "boost" est fort apprécié.
    Merci beaucoup de ton partage et bonne fin de semaine Julie.
    À bientôt,
    Jessica :)

    RépondreSupprimer
  5. Salut !
    Combien de temps faut-il laisser les barres au four ?

    Shanie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Shanie,
      ça dépend à quelle température vousmettez le four. Pour que les barres soient le plus crues possibles, vous pouvez régler votre four à température minimale et laisser la porte très légèrement entrouverte pendant la déshydratation. Il faudra plusieurs heures, presqu'aussi longtemps qu'audéshydrateur.
      Vous pouvez toutefois aussi faire cuire les barres à basse température, environ 200-225 degrés F (plus ou moins 100 C) et vérifier la cuisson régulièrement, ce n'est plus de l'alimentation vivante, mais ces barres restent saines et délicieuses.

      Supprimer
  6. Bonjour,
    Ma fille étant allergique aux noix...peut on remplacer amandes ou noisettes par autre chose?
    Merci
    Jacques

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Julie pourrait peut-être proposer aussi, et de temps en temps, les graines de courges. C'est elle qui peut dire.

      Supprimer
  7. Bonjour,
    je n'ai jamais testé dans cette recette, mais les graines de tournesol donneraient sûrement un résultat très semblable... si votre fille n'y est pas allergique aussi évidemment!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que penser des graines de courge dans cette recette, ou dans d'autres ?

      Supprimer
  8. Super bonnes, ces barres, comme toutes tes autres recettes ! Tout le monde les aime, même les réfractaires aux trucs chocolatés. Merci !

    RépondreSupprimer
  9. Réponses
    1. Génial, heureuse que vous ayez aimé! Merci :)

      Supprimer
  10. Quel est la température de ton déshydrateur?
    Merci
    Véronique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Véronique. Ma technique a changé au fil des années. Au début je m'assurais toujours de ne pas dépasser les 104 degrés Fahrenheit, mais après avoir lu Gabriel Cousens qui conseillait de partir à plus haute température pour la première moitié de déshydratation avant de finir à température plus basse pour éviter la fermentation et autres développements de bactéries non désirées, j'ai adopté sa technique. Il affirme que même si le déshydrateur est à température maximale les premières heures, la température interne des aliments ne dépasse pas le maximum acceptable pour préserver tous les éléments nutritifs. C'est vraiment une question de choix personnel, je sais que plusieurs personnes s'en tiennent encore au 104 degrés max.
      Bonne déshydratation :)

      Supprimer