lundi 31 janvier 2011

Salade pad thaï


Plus il fait froid, plus j'ai envie d'exotisme. Ce pad thaï cru est dépaysant à souhait! Pour une saveur plus authentique, j'ai réalisé la sauce avec de la pâte de tamarin, un ingrédient qui se trouve assez facilement dans les magasins d'aliments naturels et les épiceries asiatiques. C'est le tamarin qui donne la saveur acidulée caractéristique du pad thaï traditionnel, mais si on n'en trouve pas, on peut facilement remplacer par un peu de jus de lime ou de citron.

La pâte de tamarin s'achète en bloc et ressemble un peu à de la pâte de dattes, côté couleur et texture. On prend la quantité désirée de pâte et on la dissout dans un peu d'eau tiède avant de passer le tout à travers un tamis afin d'enlever les noyaux et les fibres non comestibles. On obtient une purée acidulée, prête à être utilisée.

J'ai fait des "nouilles" de patates douces, pour leur côté sucré et croquant, mais la prochaine fois, j'essaie avec des courgettes, pour une texture plus délicate.

Pad thaï
(une grande portion ou deux petites)
sauce:
  • 1 cuillerée à table (15 ml) de pâte de tamarin
  • 1/4 de tasse (60 ml) d'eau tiède
  • 1 cuillerée à table (15 ml) de nectar d'agave
  • 1 cuillerée à thé (5 ml) de tamari
  • 1 cuillerée à table (15 ml) de purée d'amandes blanches ou de purée de noix de cajou (optionnel, mais donne une sauce plus onctueuse)
légumes:
  • 1 tasse (250 ml) de patate douce découpée en vermicelles à l'aide d'un découpeur en spirale ou d'une mandoline ou encore d'un économe
  • 1 tasse (250 ml) de fèves germées
  • 1 tasse (250 ml) d'épinards découpés en lanières
garnitures:
  • 1 petit oignon vert tranché en biseau
  • quelques feuilles de coriandre, grossièrement hachées
  • quelques noix de cajou grossièrement hachées
Pour faire la sauce, on commence par mettre la pâte de tamarin à tremper dans le 1/4 de tasse d'eau tiède. Brasser pour dissoudre puis passer à travers un tamis fin, en pressant avec le dos d'une cuillère pour bien extraire le plus de jus possible. Conserver le jus et jeter (composter) la pulpe. Ajouter le reste des ingrédients, mélanger et la sauce est faite.

Il ne reste qu'à verser cette sauce sur les légumes (évidemment, on varie les légumes selon nos goûts et les disponibilités du moment), touiller délicatement et garnir généreusement d'oignon vert, de coriandre et de noix de cajous.

7 commentaires:

  1. C'est en plein ce dont on a besoin dans ces temps-ci...un brin d'exotisme. Très appétissant Julie. J'ai justement un bloc de pâte tamarin. Tu auras donc de mes nouvelles à nouveau aussitôt que j'aurai tenté le tout.
    Bonne journée et merci du partage rempli de belle couleur.
    Jessica :)

    RépondreSupprimer
  2. C'est la deuxième recette qui me tente (ça a l'air super bon - avec les nouilles de patate douce - mmmm...) avec de la pâte de tamari. Je pense que je devrais probablement l'essayer...;)

    RépondreSupprimer
  3. J'essaie ta recette cette année, ça a l'air trop bon. C'est drôle, j'ai acheté du tamarin à quelques reprises, mais je ne savais pas comment enlever les graines... quelle opération pénible quand on n'utilise que ces doigts!

    C'est par la suite que j'ai découvert qu'il existait aussi de la pâte de tamarin sans graines!

    RépondreSupprimer
  4. super recette ! J'ai toujours un peu de pâte de tamarin au frais, alors je peux essayer cette sauce...je ferais bien des tagliatelles de panais ou de navet...bon week-end Julie ! Et décidément tu as toujours autant d'imagination !!!

    RépondreSupprimer
  5. J'ai une amie qui a fait cette recette et j'ai goûté. C'est tout simplement délicieux !

    RépondreSupprimer